Anne Nguyen



Anne Nguyen : danseuse, chorégraphe, auteure et metteuse en scène

La danseuse, chorégraphe, auteure et metteuse en scène Anne Nguyen a fondé la Compagnie par Terre en 2005, au sein de laquelle elle a créé une vingtaine de spectacles de danse et de théâtre-danse, plusieurs installations interactives et un court-métrage, Épicentre. Nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2015, lauréate du Prix Nouveau Talent Chorégraphie SACD en 2013, Anne Nguyen a été artiste associée à de nombreux théâtres et lieux culturels, notamment à Chaillot – Théâtre national de la Danse de 2015 à 2018. Les spectacles d’Anne Nguyen ont été présentés dans de prestigieux festivals comme le Holland Festival à Amsterdam, le Festival Tanz im August à Berlin, le Festival Crossing The Line à New-York, le Festival OzAsia à Adélaïde, le Festival d’Avignon IN et OFF, le Festival URB à Helsinki, le Festival de Huê au Vietnam, le COLOURS International Dance Festival à Stuttgart, la Biennale de danse du Val-de-Marne, le Festival de danse de Cannes, le Festival Groove’N’Move à Genève, le Festival de la Cité Lausanne, le Festival Schrittmacher à Heerlen, le Festival Tanz Bremen, le Potsdamer Tanztage à Potsdam, le Festival Underconstruction à Wuppertal, le Festival TANZtheater INTERNATIONAL à Hanovre, le Festival Kidanse de L’Echangeur CDCN, le Festival Odyssées en Yvelines du Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN ou encore le Festival Dies de Dansa à Barcelone.



La Compagnie par Terre / Anne Nguyen s’est produite sur de grandes scènes françaises telles que La Villette, Chaillot – Théâtre national de la Danse, l’Opéra de Limoges, l’Opéra de Massy, l’Opéra de Saint-Étienne, de nombreuses Scènes nationales, Scènes conventionnées d’intérêt national, Centres de développement chorégraphique nationaux, Centres chorégraphiques nationaux et Centres dramatiques nationaux, ainsi que sur des scènes internationales telles que le Gibney Dance à New-York, le Salders Wells Theatre à Londres, le TQW à Vienne, l’Akademie der Künste à Berlin, PACT Zollverein à Essen, Tanztheater Wuppertal, le Mercat de les flors à Barcelone, le Dansens Hus à Stockholm, le NorrlandsOperan à Umeå, la Dansehallerne à Copenhague, Charleroi Danse, le KVS à Bruxelles, le Theater Rotterdam, Frascati à Amsterdam, le Théâtre de Courtrai, Amare à La Haye, le tanzhaus nrw à Düsseldorf, Theater im Pfalzbau à Ludwigshafen, HELLERAU à Dresde, le Centre National de Danse de Bucarest, le Théâtre Azarian à Sofia, Trafó à Budapest, le Zagreb Dance Center, le Théâtre National de Yangon, le Kuala Lumpur Performing Art Center, le Ben Thanh Theatre à Hô Chi Minh, le Centre Culturel Français de Kinshasa ou encore Brasil’s Bank Cultural Center à Brasilia.

« Danser pour la Terre »

Depuis 2005, Anne Nguyen se consacre à sublimer la danse hip-hop et son essence rebelle et à lui insuffler une part de mystère. Elle associe une gestuelle brute et virtuose à une écriture chorégraphique géométrique, déstructurée et épurée, qui exalte le pouvoir de l’abstraction. A l’image du danseur hip-hop à la gestuelle explosive, ses spectacles dévoilent l’être humain qui se débat passionnément face à un environnement contemporain hostile. Interprétées par des danseurs virtuoses aux personnalités magnétiques, ses chorégraphies mettent en scène la danse comme un art universel et salvateur, symbole de la résistance du vivant face à des valeurs en perpétuel bouleversement.

Racine Carrée, Yonder Woman, PROMENADE OBLIGATOIRE, bal.exe, Autarcie (….), Kata, À mon bel amour, Underdogs, Héraclès sur la tête, Matière(s) première(s)… Les titres des spectacles d’Anne Nguyen évoquent ses multiples influences : les mathématiques et les arts martiaux mais aussi les utopies et les mythes. Elle s’intéresse au geste comme symbole, au corps comme objet de revendication, au mouvement comme besoin primaire, à la scène comme lieu de partage privilégié. Sur le plateau nu, elle construit des dispositifs chorégraphiques chargés de sens où la danse, puissante et libératrice, devient un rituel magique destiné à nous faire réinvestir le présent. Les spectacles d’Anne Nguyen allient contrainte et liberté, poésie et mathématiques, technicité et improvisation, sensualité et explosivité.

Anne Nguyen utilise également le texte pour mettre en scène des spectacles où elle fait de la danse le support d’une réflexion plus large sur notre société : Le Procès de Goku et Hip-Hop Nakupenda offrent des récits dont la danse est le propos. Elle s’appuie sur les problématiques qui traversent la danse et l’art pour questionner le rapport entre les institutions et les individus, les tensions entre la liberté créative et l’académisme, les mécanismes de transmission culturelle et la liberté d’expression. Elle se base sur l’observation des gestes, dansés ou ordinaires, individuels ou collectifs, pour faire des danses urbaines et des cultures populaires le support d’une réflexion sur la tradition, les marqueurs sociaux, la diversité, l’appropriation culturelle et les tensions entre multiculturalisme et cosmopolitisme.

Anne Nguyen a également créé Danse des guerriers de la ville, un parcours d’installations numériques interactives sur la danse hip-hop, et SKILLZ, un jeu en ligne accessible à tous destiné à sensibiliser le public à la diversité des danses hip-hop. Elle est auteur du recueil de poèmes le Manuel du Guerrier de la Ville. Son court-métrage Épicentre a reçu le Prix Performance de l’Urban Films Festival 2022 et le Troisième Prix du Public au TANZAHOI International Dance Film Festival 2022.


Danse des guerriers de la ville_Patrick_Berger_3 DGV_Patrick_Berger_4 DGV_Patrick_Berger_4 DGV_Thomas_Bohl_5

Anne Nguyen : parcours artistique

Très jeune, Anne pratique la gymnastique en compétition puis s’initie à de nombreux arts martiaux comme le Viet Vo Dao, la capoeira et le jiu-jitsu brésilien. Fascinée par la science, elle se destine à une carrière dans le domaine de la physique, mais abandonne cette perspective quand elle découvre le monde du break et des battles, dont les valeurs reflètent son désir d’émancipation.

« Avoir du style c’est savoir prendre position. »

C’est d’abord en écrivant qu’elle exprime sa volonté de libérer l’esprit par le corps, avec les poèmes du Manuel du Guerrier de la Ville, publiés dans le magazine Graff It! de 2004 à 2009, magazine pour lequel elle a été rédactrice en chef de la section danse entre 2006 et 2009. Le chorégraphe Faustin Linyekula, pour lequel elle est alors interprète, l’incite à chorégraphier un solo autour de ces poèmes : c’est ainsi que Racine Carrée voit le jour en 2005. En 2009, ce solo recevra le second prix du concours de chorégraphie contemporaine Masdanza. Anne Nguyen danse son solo autour du globe pendant de nombreuses années, tout en continuant de nourrir sa passion pour le break dans les battles et les cyphers, à une époque où la danse hip-hop est en pleine effervescence en France. Elle danse avec des groupes de break légendaires comme RedMask à Montréal ou encore Phase T, Def Dogz et Créteil Style en France. Avec eux mais surtout en solo, elle participe à des centaines de battles, remporte l’IBE 2004, le BOTY 2005, juge le BOTY 2006 ou encore le Red Bull BC One en 2007. Le film documentaire Planet B-Boy (2007) témoigne de cette époque où Anne concilie ses nombreux battles avec le développement de sa propre compagnie et sa carrière d’interprète pour des compagnies de danse contemporaine, comme Salia ni Seydou, et de danse hip-hop, comme les célèbres Black Blanc Beur.


Trailer d’Anne Nguyen (B-girl Anne) en battle

Anne Nguyen au Journal TV de TV5 Monde

En 2007, un groupe de lockeurs l’invite à créer Keep it Funky!, qui marque le début d’un cycle de créations dans lequel Anne se dédie à sublimer l’essence des différentes danses hip-hop. Avec PROMENADE OBLIGATOIRE en 2012, puis bal.exe en 2014, elle sculpte le geste popping dans des structures minimalistes précises et élégantes, et invente le looping pop, une danse de couple robotique. Anne continue d’être interprète de ses propres créations : après Racine Carrée, elle chorégraphie le duo Yonder Woman en 2010 puis le quatuor Autarcie (….) en 2013, dans lesquels elle se met en scène aux côtés de figures marquantes du hip-hop féminin. Pour le Festival d’Avignon IN, elle co-signe et interprète le duo Axis Mundi avec la marionnettiste Élise Vigneron. En 2017, Anne rend hommage à sa discipline de prédilection avec Kata, qui sublime l’esprit martial du break. À mon bel amour, créé en 2019, offre un regard sur la diversité en mettant en scène la danse hip-hop aux côtés de la danse classique, du voguing, du krump et de la danse contemporaine. Le trio 2021 Underdogs explore l’étymologie du popping, les symboles politiques et les marqueurs sociaux de l’inconscient collectif urbain. Le quatuor 2022 Héraclès sur la tête est une investigation dansée des principes de la compétition, de la hiérarchie et de la méritocratie qui met en perspective l’entrée du break aux Jeux Olympiques en 2024. La pièce pour six danseurs 2023 Matière(s) première(s) met en lumière les mécanismes favorisant l’extractivisme des ressources à travers un voyage initiatique dans l’univers des danses africaines urbaines et traditionnelles.

En janvier 2025, Anne Nguyen créera [Superstrat[, un solo incarné par un danseur africain urbain et traditionnel explorant le lien entre les racines ancestrales de la danse et de la musique et l’histoire de la diaspora afro-américaine. À l’automne 2025, elle créera Witch Hunting, qui mettra en scène six danseurs et danseuses aux vocabulaires différents – krump, hip-hop et danses africaines urbaines – pour explorer la dynamique du bouc émissaire et les mécanismes par lesquels les groupes se forment, se dissocient et se transforment.

Avec Le Procès de Goku, créé en 2020, Anne Nguyen signe sa première pièce de théâtre-danse, un duo joué en salle de classe qui met en scène le procès d’un breakeur assigné en justice pour avoir exécuté un pas protégé par le code de la propriété intellectuelle. En tournée depuis 2021, Hip-Hop Nakupenda est un solo biographique pour le danseur-chorégraphe congolais Yves Mwamba qui conte, chante et danse son histoire, étroitement mêlée à celle de la danse hip-hop en Afrique et à celle son pays, la RDC.

Convaincue de la valeur positive de la danse dans la société, Anne Nguyen a créé en 2016 Danse des guerriers de la ville, un parcours d’installations interactives offrant au public une immersion numérique et physique dans l’univers des danses urbaines, puis en 2021 SKILLZ, un jeu vidéo ludique en ligne accessible à tous destiné à sensibiliser le public à leur diversité. En 2024, elle créera une installation vidéo pour l’exposition Danser de la Cité des sciences et de l’industrie.

Le court-métrage 2021 d’Anne Nguyen Épicentre propose au spectateur de s’interroger sur le concept d’appropriation culturelle à travers la danse, les symboles et les stéréotypes associés aux corps. Diffusé dans le monde entier, il a reçu le Prix Performance de l’Urban Films Festival 2022 et le Troisième Prix du Public au TANZAHOI International Dance Film Festival 2022.

Plusieurs créations d’Anne Nguyen s’appuient sur des musiques originales qu’elle co-crée en collaboration étroite avec des compositeurs-musiciens, comme Sébastien Lété ou Benjamin Magnin. Elle a collaboré avec le chef d’orchestre David Stern, directeur artistique de la compagnie lyrique Opera Fuoco, sur Bach en scat en 2019, et créera avec lui l’opéra de Monteverdi Ulysses is Back! en 2026/27. Elle a également collaboré avec l’Orchestre Régional de Normandie, puis le CNSMDP, pour la création de bal.exe en 2014.

Régulièrement sollicitée pour son expertise sur les danses urbaines et les problématiques culturelles, Anne Nguyen a participé à de nombreux débats et colloques. Elle anime des rencontres avec le public et propose des conférences et conversations qui mettent en lien danse, culture et société. De 2012 à 2018, elle a enseigné un atelier artistique sur la danse hip-hop à Sciences Po Paris. Elle intervient auprès de formateurs dans le cadre de programmes culturels et en lien avec des universités ou rectorats. Elle a été présidente du jury « Danse de création » aux IXes Jeux de la Francophonie à Kinshasa en 2023.

Anne Nguyen est marraine de l’association Fondament’ALL à Champigny-sur-Marne et de l’association Irilojù au Bénin, toutes deux engagées dans l’éducation et l’épanouissement des enfants et des adolescents, l’accompagnement parental et le développement artistique et culturel. En 2024, elle co-créera Behind the Line avec Malik Djoudi et Joris Avodo, un spectacle produit par Le Carreau du Temple qui mettra en scène quatre jeunes danseurs béninois de l’association Irilojù, les « Enfants des Collines », auprès de quatre danseurs de la Compagnie par Terre.


SKILLZ video game

Épicentre


« Danser a quelque chose d’un rituel. La Compagnie par Terre tient son nom de ce rapport presque sacré à la Terre Mère, où la Terre tient le rôle d’une déité : “par Toutatis !” devient “par Terre”. Le nom “par Terre” reflète également notre attachement aux lois de la Nature, partant du principe que les lois physiques régissant le mouvement du corps humain sont spécifiques à la planète Terre et à notre environnement. Pour moi, danser consiste à mettre son corps en résonance avec les lois de la nature pour se rapprocher de la beauté de notre Terre Mère. Chorégraphier consiste à sentir la justesse des mouvements des corps et à les inscrire dans un contexte de temps et d’espace. Aujourd’hui, nous sommes entourés de dur, de carré, d’immense. Face à un environnement inerte, à la mécanisation de nos modes de vie et à la sédentarisation des corps, comment le corps réagit-il ? À travers la danse, le corps contemporain s’efforce de s’approprier les contraintes de son environnement urbain pour mieux s’en libérer. À travers les chaussures, à travers le béton, tout en intégrant les angles droits en T dont la Terre est revêtue, danser est un mouvement spontané de résistance du vivant. »

Anne Nguyen
Entretien avec Anne Nguyen par Céline Gauthier dans Cahiers de danse, revue éditée par La briqueterie CDCN Val-de-Marne (septembre 2023)
“La danse en jeux ? De la culture hip-hop à l’olympisme”

Anne Nguyen était l’invitée d’Arnaud Laporte dans Affaires Culturelles sur France Culture (avril 2023)
Anne Nguyen : “Sans patrimoine et sans héritage culturels, on finit par tendre vers le rien.”

L’œil d’Olivier (24 janvier 2023)
Anne Nguyen, le break en transmission

Sweep Podcast (22 novembre 2022)
Sweep #49 • ANNE NGUYEN – danseuse, chorégraphe, auteure, metteuse en scène

Affaires à suivre sur France Culture (octobre 2022)
Rencontre avec la chorégraphe hip-hop Anne Nguyen