Héraclès sur la tête

Quatuor – Création 2022 – Durée 50 min
Tout public et jeune public


© Little Shao

En 2024, le break fera son apparition sur le devant de la scène sportive internationale. Avec le quatuor Héraclès sur la tête, la chorégraphe et metteuse en scène Anne Nguyen propose une mise en abyme des enjeux soulevés par cet événement. Elle explore les valeurs du sport et de l’art et en fait le support d’une réflexion plus large sur notre société.

Dans Héraclès sur la tête, trois champions de break, deux hommes et une femme, préparent la future compétition sportive, coachés par leur entraîneur, qui les pousse au-delà de leurs limites. Suivant ses consignes parfois saugrenues, les trois danseurs s’entraînent et se prêtent à des battles à thème. Force d’esprit, stratégie de compétition, développement de capacités physiques : l’entraîneur encadre méticuleusement ses athlètes, ne laissant rien au hasard. Les breakeurs mesurent leurs talents au gré de confrontations dansées, de portés et de prouesses physiques. Cependant, leur personnalité bien affirmée se heurte à la rigidité des règles de la compétition qu’ils préparent, créant des désaccords entre eux et des conflits avec leur entraîneur : peut-on mélanger les différentes gestuelles hip-hop ? Doit-on optimiser la performance physique aux dépens du ressenti artistique ? Les joutes dansées qui naissent de ces débats illustrent les tensions entre la liberté créative propre à la danse hip-hop et l’académisme imposé par son élévation au rang institutionnel. Par la danse et par le texte, Anne Nguyen immerge le spectateur dans l’énergie créative et conquérante du monde du break et des battles. Elle remet en jeu la devise moderne des sports athlétiques – plus vite, plus haut, plus fort – à travers l’expérience des trois breakeurs qui, à l’insu de leur entraîneur, travaillent secrètement à la préparation d’un spectacle de break, qu’ils espèrent pouvoir présenter à l’occasion du futur championnat. Ils y utilisent la chorégraphie pour interroger, avec beaucoup de dérision, le rôle de la compétition et des valeurs masculines dans notre société, jouant avec les postures et la gestuelle traditionnellement associées à la force, à l’héroïsme et à la virilité et les poussant jusqu’à leurs contradictions. À travers leurs essais chorégraphiques, sans cesse interrompus par un entraîneur inflexible, les danseurs nous rappellent aux limites des représentations que nous nous faisons de nous-mêmes. À travers l’entraînement intense auquel ils se prêtent devant nos yeux, ils célèbrent la force, l’ingéniosité et la collaboration humaine et rendent hommage à notre capacité à nous dépasser.

Dossier de présentation du spectacle sur demande.

Distribution

Texte, mise en scène et chorégraphie : Anne Nguyen
Collaborateur artistique : Yann Richard
Comédien : Jean-Baptiste Saunier
danseurs.ses (break) : Fabrice Mahicka, Hugo de Vathaire, en cours

Partenaires

La Compagnie par Terre est actuellement à la recherche de partenaires pour ce projet.

Coproductions :  L’Auditorium Seynod ; Centre de la danse de la Communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise
Avec le soutien de : Centre d’Art et de Culture de Meudon

La Compagnie par Terre reçoit l’aide pluriannuelle du Ministère de la Culture / DRAC Ile-de-France, l’aide de la Région Ile-de-France au titre de la “Permanence Artistique et Culturelle”, ainsi que l’aide au fonctionnement du Département du Val-de-Marne.
La Compagnie par Terre est accueillie en résidence au Théâtre de Chevilly-Larue (94) en 2020/2021, et est associée à l’Auditorium Seynod (74) et au Centre d’Art et de Culture de Meudon (92) en 2020/2021, 2021/2022 et 2022/2023.