Hip-Hop Nakupenda

Un solo d’Yves Mwamba
Anne Nguyen et Yves Mwamba
Création 2021 – Durée : 50 min – Tout public et jeune public à partir de 10 ans



Yves Mwamba a 12 ans lorsqu’il découvre le hip-hop à Kisangani, sur les décombres des guerres qui ont meurtri sa ville natale. Ce solo est le récit de son parcours, depuis la reconstruction d’une identité jusqu’à l’affirmation du rôle vital de la danse et de la responsabilité morale de l’artiste.

Par la danse, par la voix et par le chant, Yves Mwamba nous emmène à la découverte des danses ancestrales, des danses urbaines africaines et des stars Afro-Américaines qui ont forgé son identité, en passant par les dessous de la rumba congolaise et de la propagande culturelle en République Démocratique du Congo. L’intime se dévoile à cru, soutenu par la légèreté d’une histoire de la danse vue depuis l’Afrique, sous forme de déclaration d’amour.


Pourquoi danse-t-on ? En Afrique, on ne se pose pas la question. Lorsqu’un nouveau clip sort à la télé, tout le monde apprend les pas. La rumba congolaise, dont toutes les chansons sont dédiées à des hommes politiques depuis l’époque du dictateur Mobutu, fait danser tout le continent africain. Yves Mwamba nous conte l’histoire de toute une génération de jeunes danseurs de rue, les Mudjansa. Il danse sa danse hip-hop à lui, apprise sans cours ni conservatoires, et retrace l’évolution des danses urbaines au Congo, qui puisent leurs origines aussi bien dans les danses ancestrales que dans les danses de gangs.

Avec humour et légèreté, Yves Mwamba nous fait danser, chanter, et nous transporte dans un univers onirique peuplé d’ancêtres et de démons. Des États-Unis à Kisangani à Paris, il nous invite à découvrir l’un des nombreux sillages du hip-hop avec « Hip-Hop Nakupenda » : « hip-hop, je t’aime », en Swahili.



Mot de la chorégraphe

« Le solo Hip-hop Nakupenda est né de ma rencontre avec le danseur et chorégraphe Yves Mwamba. Nous avons tous les deux été interprètes, à des périodes différentes, pour le chorégraphe Faustin Linyekula. Faustin, qui tourne des spectacles dans le monde entier, a installé sa compagnie, les Studios Kabako, dans sa ville natale, Kisangani, au nord-est de la République Démocratique du Congo. C’est là qu’il a rencontré Yves Mwamba, pionnier de la danse hip-hop à Kisangani. Yves a fait partie des danseurs accompagnés par les Studios Kabako, puis a été interprète pour Faustin. Depuis 2015 installé en France, Yves a monté sa propre compagnie, la Compagnie Semena, et sa première pièce, Voix Intérieures – Manifeste, en 2020, pour laquelle il m’a sollicitée en tant que regard extérieur. Nos échanges pendant la création de Voix Intérieures nous ont menés à l’envie de créer ensemble ce solo, entièrement basé sur des faits réels. Je remercie Yves de m’avoir accordé sa confiance pour mettre en scène le récit de sa vie, et vous invite à voyager avec lui pour découvrir une autre culture, celle de la République Démocratique du Congo, un pays encore aujourd’hui ravagé par des guerres constantes au profit du pillage des ressources naturelles, mais où la danse est vitale. » (Anne Nguyen)

NAK_Patrick_Berger_2 NAK_Yannick_Perrin_3 NAK_Patrick_Berger_4 NAK_Patrick_Berger_5 NAK_Yannick_Perrin_8

Quelques éléments historiques

La République Démocratique du Congo est située au centre de l’Afrique. Le pays, ancienne colonie Belge, a obtenu son indépendance en 1960. Son premier homme d’état, Patrice Lumumba, a été assassiné en 1961, trahi par le futur dictateur Mobutu, qui a renommé le pays « Zaïre » pendant son règne. La capitale, Kinshasa, est située à l’ouest du pays, à la frontière du Congo-Brazzaville, ancienne colonie française. La ville natale d’Yves, Kisangani, située au nord-est du pays, a été le théâtre de nombreuses guerres, comme la Guerre des six jours en 2000.


Distribution

Écriture : Anne Nguyen & Yves Mwamba
Interprétation : Yves Mwamba
Mise en scène et chorégraphie : Anne Nguyen
Conseil artistique : Yann Richard, Fabrice Labrana

Partenaires

Production : Compagnie par Terre / Anne Nguyen
Coproduction : L’Auditorium Seynod
Avec le soutien de : Mairie de La Courneuve – Houdremont centre culturel ; CND Centre national de la danse – mise à disposition de studio ; Théâtre de Chevilly-Larue

La Compagnie par Terre reçoit l’aide pluriannuelle du Ministère de la Culture / DRAC Ile-de-France, l’aide de la Région Ile-de-France au titre de la “Permanence Artistique et Culturelle”, ainsi que l’aide au fonctionnement du Département du Val-de-Marne. 
En 2024/2025, la Compagnie par Terre / Anne Nguyen est associée à La Manufacture CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux • La Rochelle, dans le cadre du dispositif soutenu par le ministère de la Culture, et au Théâtre des 2 Rives de Charenton-le-Pont.
En 2024/2025, la Compagnie par Terre / Anne Nguyen est en résidence à l’Opéra de Massy.