Behind the Line

Anne Nguyen, Malik Djoudi, Joris Avodo
Création 2024 – Durée 50 min
Production déléguée : Carreau du Temple


> VOIR LA PRESENTATION DU PROJET SUR LE SITE DU CARREAU DU TEMPLE <

BTL_Anaïs_Costet_1

Behind the Line est né de la rencontre entre Anne Nguyen, Malik Djoudi et Joris Avodo, initiée par Le Carreau du Temple.

Behind the Line questionne la notion de franchissement de frontières autour de l’élément central de la ligne, symbole des limites qui nous sont imposées par l’extérieur, mais aussi des normes qui nous définissent et des objectifs de réussite que nous nous fixons.

Sur une musique originale de Malik Djoudi, la chorégraphe Anne Nguyen fait évoluer sur le plateau deux groupes de danseurs dont les identités et les parcours reflètent des visions apparemment contradictoires.

Le premier groupe, constitué de quatre danseurs issus de la diaspora africaine, porte sur le plateau le fruit du métissage entre tradition et modernité sans cesse réinventé par la jeunesse des grandes métropoles : les danses urbaines. 
Parmi eux, deux krumpeurs, une femme et un homme, représentent les danses urbaines d’origine afro-américaine, dépositaires d’un héritage marqué par les conséquences de l’esclavage et de la ségrégation. À leurs côtés, deux danseurs africains traditionnels et urbains représentent les danses urbaines d’origine africaine, fruits de l’exode rural africain face à la modernité, comme le coupé-décalé ivoirien et le mbbolé camerounais.

Aux côtés de ces danseurs évoluent quatre enfants et adolescents, dont une jeune fille, issus d’un village traditionnel Idaatcha, situé dans la région des Collines au Bénin, qui pratiquent à la fois les danses traditionnelles locales et le break, symbole de la modernité, auquel ils ont été formés par des danseurs venus d’autres horizons, dont la chorégraphe Anne Nguyen.

Face à la globalisation, comment chacun s’approprie-t-il les règles ? Quelle est la place de la tradition dans un monde ultra- moderne ? Doit-elle s’effacer, s’agréger, se créoliser, se compartimentaliser ? Les huit danseurs de Behind the Line démontrent qu’il n’existe pas qu’une manière unique de déployer son identité au service du dépassement de soi et des limites, qu’elles soient matérielles ou immatérielles. Mais doit-on obligatoirement tendre vers la réussite et le dépassement des frontières ? La notion de culture est-elle compatible avec une société à grande échelle dans laquelle les règles sont les mêmes pour tous ? Dans la course effrénée vers l’avant, ne sommes-nous pas tous perdants ?

BTL_Anaïs_Costet_3

DISTRIBUTION

Conception / écriture : Anne Nguyen, Malik Djoudi, Joris Avodo
Chorégraphie : Anne Nguyen
Musique originale : Malik Djoudi
Recherche musicale : collaboration avec des artistes traditionnels de Camaté-Tchakaloké (Bénin)
Dramaturgie : Joris Avodo
Conseil artistique : Didier Boko
Coordinateur association Irilojù : Sylvestre Otta
Costumes : Ludivine Maillard

INTERPRÈTES

– Danses africaines urbaines et krump : Mark-Wilfried Kouadio alias « Willy Kazzama », Joseph Nama alias « Jo Kiero », Tony Ndoumba alias « Tonynoscript », Emilie Ouedraogo alias « Lady Madskillz »
– Les « Enfants des Collines » – Association Fondament’ALL (Champigny-sur-Marne) et Association Irilojù (Camaté-Tchakaloké, Bénin) : Fréjus Attoukou, Jean Gbadi, Salomon Gbadi, Assiba Otta

BTL_Anaïs_Costet_5 BTL_Anaïs_Costet_6 BTL_Anaïs_Costet_6
BTL_Anaïs_Costet_8 BTL_Anaïs_Costet_10 BTL_Anaïs_Costet_12

PRODUCTION

Production : Le Carreau du Temple
Projet soutenu par la Ville de Paris
Une collaboration du Carreau du Temple et de Paris 2024, dans le cadre de l’Olympiade Culturelle de Paris 2024
Behind the Line sera en tournée la saison 2024/2025 les saisons suivantes (production exécutive et diffusion par Le Carreau du Temple).


La Compagnie par Terre reçoit l’aide pluriannuelle du ministère de la Culture / DRAC Ile-de-France, l’aide de la Région Ile-de-France au titre de la “Permanence Artistique et Culturelle”, ainsi que l’aide au fonctionnement du Département du Val-de-Marne.
En 2024/2025, la Compagnie par Terre / Anne Nguyen est associée à La Manufacture CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux • La Rochelle, dans le cadre du dispositif soutenu par le ministère de la Culture, et au Théâtre des 2 Rives de Charenton-le-Pont. 
En 2024/2025, la Compagnie par Terre / Anne Nguyen est en résidence à l’Opéra de Massy.